La Canopée, une occasion rêvée pour la logistique urbaine à Paris…

2013-10-23 13.28.24

L’idée venait de Napoléon 1er, mais c’est son neveu, Louis Napoléon Bonaparte, Napoléon III, qui réalisa la construction des Halles de Paris. Plus exactement, le chantier avait débuté en 1847 et avait été interrompu par la révolution de février 1848. Napoléon III chargea son tout nouveau Préfet de la Seine, Georges Eugène Haussmann, de réaliser le projet.

Le grand visionnaire qu’était Napoléon III avait des idées très arrêtées sur l’architecture des Halles. « Ce sont de vastes parapluies qu’il me faut, rien de plus ». Napoléon III ne voulait pas de pierre. Il voulait du fer et du verre. C’est le cahier des charges que le baron Haussmann imposa à Victor Baltard, qui était plus habitué aux constructions en pierre, par son passé de Grand Prix de Rome.

C’est ainsi que les Halles de Paris, qui devaient à l’origine être desservies par un chemin de fer souterrain, furent réalisées. 6 pavillons de 2400 mètres carrés chacun, puis 4 autres pavillons de 2925 m² chacun, avec deux niveaux de caves, le tout sur un terrain d’environ 33 hectares.

Au cœur même de la distribution des marchandises dans Paris pendant un siècle, ce site est aujourd’hui à nouveau en chantier. Nous découvrons le chantier de La Canopée, réalisée par les architectes Patrick Berger et Jacques Anziutti. Le fer est bien là, le verre aussi. Le parapluie cher à Napoléon III est l’idée même de cet ouvrage. Les architectes ont ajoutés le bois.

Nous trouverons dans cet ensemble des commerces, une bibliothèque, un conservatoire et même un centre de hip hop. Mais qu’en est-il de la fonction de logistique urbaine ? Ce magnifique site au cœur de Paris aurait été une occasion parfaite pour y intégrer un Espace Logistique Urbain, permettant la desserte avec des moyens respectueux de l’environnement des quartiers centraux de la capitale.

Nous ne pouvons que regretter qu’au-delà de l’architecture de ce site exceptionnel, inspirée de l’histoire,  La Canopée ne reprenne pas, avec le décalage nécessaire dans le temps, l’idée de ce cœur de Paris voué à la logistique urbaine.

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.