Lancement du Airlab : une première mondiale présentée par Geodis

Lors du lancement du Airlab, accélérateur d’innovations sur la qualité de l’air, à l’initiative d’Airparif, SNCF Logistics, membre d’Airparif et partenaire du Airlab, a présenté le 20 septembre 2017 une première mondiale.

Il s’agit là d’un véhicule de livraison électrique Geodis, conçu avec Gruau et Fraikin, qui développe de nouvelles fonctions.

  

En effet, son objectif, outre la livraison du cœur de Paris, est de tester des micro-capteurs de mesure de la pollution de l’air en situation de mobilité.

Ce véhicule expérimental accueille plusieurs dispositifs de mesure de polluants qui circuleront ainsi 10 000 km par an. Habituellement, ces capteurs sont fixes. En l’occurrence, ils seront intégrés dans un véhicule et pourront ainsi permettre à Airparif, non seulement de tester différents types de capteurs nouveaux, mais aussi de disposer de données dans en situation réelle de circulation automobile.

De façon opérationnelle, un espace de moins d’un m² est utilisé à l’intérieur du véhicule pour recevoir les différents instruments, qui mesureront dans un premier temps les particules fines et le dioxyde d’azote, les deux polluants les plus problématiques en Ile-de-France.

véhicule expérimental Geodis

Airparif fourni les instruments de mesure et les micro-capteurs. Les données seront utilisées par Airparif.

La qualité de l’air est un enjeu de santé publique. L’Agence Européenne de l’Air évalue, en France, à 48 000 le nombre de morts prématurées du fait de l’air respiré notamment dans les grandes agglomérations. Le transport de marchandises et notamment de livraison du dernier kilomètre, a une part de responsabilité dans ce bilan inquiétant.

Les travaux sur la logistique urbaine ont pour objectif de réduire les externalités négatives induites, la congestion urbaine et notamment l’émission de polluants locaux. Geodis, au travers de ses différentes initiatives, participe pleinement à ces travaux.

Bravo pour cette initiative et bon vent au Airlab !

Sommet d’Agadir, salon e-commerce Paris : l’Afrique à l’honneur

La récente étude de l’INED nous apprend que l’humanité devrait voir sa population s’accroître de 2,5 milliards d’habitants d’ici 2050. Cette croissance de population bénéficiera en tout premier lieu au continent africain, qui verra sa population plus que doubler, de 1,2 à 2,5 milliards.

Autre donnée, cette population sera majoritairement urbaine. Dès 2035, la moitié de la population du continent africain vivra en ville. Dans les 10 prochaines années, 187 millions de personnes supplémentaires habiteront dans les villes.

La mobilité et le développement durable seront alors au cœur des enjeux.

Lors du récent sommet d’Agadir sur le climat des acteurs non étatiques, Climate Chance, le continent africain a fait l’objet de toutes les attentions avec notamment l’objectif de trouver un équilibre entre développement économique et réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre. Il s’agit de trouver des modèles de développement plus durables, plus proche des consommateurs, prenant en compte les équilibres sociaux et environnementaux.

Lire la suite