Les anniversaires logistiques de 2014

Il est grand temps de rappeler quelques anniversaires qui ont marqué l’année 2014 et concernent la logistique.

2014, c’est d’abord pour nous logisticiens l’anniversaire de l’épisode des 600 taxis de la Marne, réquisitionnés par Gallieni en septembre 1914 afin d’acheminer les soldats sur le front. 100 ans plus tard, les taxis restent au cœur de l’actualité. Leur modèle est mis à mal par de nouvelles formes de mobilités : Uber, créé en 2010, le covoiturage, l’auto-partage,  bientôt les taxis collectifs…  comme les taxis de la Marne ! Amazon les teste à New York pour le transport de colis. Le législateur ne pourra qu’accompagner un phénomène et empêcher les dérives. Il ne pourra pas aller à l’encontre d’une tendance mondiale.

2014, c’est l’anniversaire des 50 ans du Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme de la région de Paris, dont l’initiative revient à Paul Delouvrier. Ce schéma est un cadre fondateur de l’aménagement de l’Ile de France : les villes nouvelles, les autoroutes, le RER, … mais aussi les installations logistiques et notamment les gares routières, le déplacement des Halles à Rungis. Les projets actuels du Grand Paris et de la rénovation des grandes plates-formes logistiques périurbaines sont à mettre en perspective avec ce schéma fondateur.

2014, c’est les 30 ans du « 48 heures chrono » de la Redoute. En 1984, La Redoute invente l’engagement de livrer en 48 heures en point relais et rembourse le montant de la commande si cet objectif n’est pas atteint. 30 ans après, l’enjeu n’est plus 48 heures, mais le respect de l’engagement. C’est aussi le raccourcissement du délai. Grâce à Deliver.ee, la Fnac livre en « 3 heures chrono ». Amazon innove encore en apportant à Manhattan la livraison en 1 heure sur un choix de 25 000 articles. Boulanger sait livrer le lendemain. Le « 48 heures chrono » fait définitivement partie de l’histoire.

DSC_0254[1]

2014, c’est l’anniversaire des 20 ans de la création d’Amazon. Comment pourrions-nous imaginer vivre aujourd’hui sans Amazon ? Même si le modèle social et fiscal fait débat, Amazon a le mérite de faire bouger les lignes. Amazon est e-marchand, mais aussi logisticien, transporteur, et permet aux particuliers de devenir vendeurs. C’est tout un modèle que fait changer Amazon, celui du commerce.

Nous retrouvons là les 4 piliers de la logistique urbaine : la mobilité, l’urbanisme, le commerce et le service au client. Ce sont ces 4 piliers qui permettront, si nous les mettons en œuvre de façon plus respectueuse de l’environnement, de construire la ville de demain. Plus attractive, plus numérique, plus collaborative, et plus propre.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.