La Maire de Paris présente ses priorités demain ! La pollution est au programme.

circul alternée

L’interview accordée aujourd’hui au JDD par Anne Hidalgo précise les mesures prochaines de restriction de la circulation dans Paris et notamment d’interdiction des véhicules diesels les plus polluants.

Un système de pastille sur les véhicules, en fonction du niveau de pollution, est également envisagé afin d’être utilisé en cas de pic de pollution. Cette idée permettrait, dans une situation extrême, de discriminer les véhicules en fonction de leur niveau de pollution et pas de leur plaque d’immatriculation plaque ou impaire.

C’est évidemment une solution plus juste sur le plan environnemental, mais plus compliquée à mettre en œuvre que le numéro des plaques. Un pic de pollution est une situation extrême qu’il faut surtout éviter en anticipant la situation.

Quant à la dénomination du processus, s’il ne s’appelle plus ZAPA, il s’apparente à une Low Emission Zone, déjà en place dans de très nombreuses villes en Europe, de la Grande Bretagne à l’Italie.

Pour ce qui concerne les véhicules de livraisons, l’enjeu est bien sûr d’interdire, mais c’est surtout d’inciter la mise en œuvre de pratiques vertueuses.

Pour avoir une efficacité maximale, l’interdiction « punitive », pour reprendre un terme récemment employé, doit être compensée par une incitation réelle pour les professionnels qui utilisent des véhicules électriques, au GNV, cargocycles, par exemple. Mais aussi ceux qui mettent en place des organisations avec transfert modal, par la Seine ou le rail, afin d’éviter l’entrée dans Paris de véhicules. L’incitation n’est pas nécessairement une aide économique, compliquée dans une période de restrictions budgétaire. Elle peut être formulée au moins sur plusieurs axes :

–          Sur les commandes directes de la Ville de Paris, ou des SEM dont elle est actionnaire, à des prestataires extérieurs, en leur imposant des règles de fonctionnement vertueuses

–          Sur les véhicules du parc géré par la Ville de Paris

–          Sur une flexibilité plus importante d’utilisation des espaces publics (voies de bus, stationnement, horaires, jours, etc…)

–          Sur la mise en œuvre d’un réseau de bornes de recharge de véhicules électriques et de stations GNV (il n’y en a qu’une seule dans Paris intramuros !)

–          Sur la mise à disposition de locaux pour la création d’espaces logistiques de proximité.

Mais attendons les mesures qui seront précisées semble-t-il demain.

Une bonne nouvelle, les choses semblent avancer dans le sens de la logistique urbaine !

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] L’interview accordée aujourd’hui au JDD par Anne Hidalgo précise les mesures prochaines de restriction de la circulation dans Paris et notamment d’interdiction des véhicules diesels les plus pollua…  […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.