Et si Mory faisait de la logistique urbaine ?

Mory-DucrosMory-Ducros a fait la une de la presse lors des derniers jours. Pourtant, le devenir de Mory n’est pas une totale surprise pour tous les professionnels. Il ne fait que suivre le cheminement d’autres entreprises comme Sernam.

La messagerie souffre depuis des années d’un déséquilibre chargeurs / transporteurs . La messagerie traditionnelle, qui était le cœur de métier de Mory, a beaucoup évolué. Il y a une dizaine d’années, le segment des petits colis ou mono-colis B to B s’est industrialisé sur des réseaux spécifiques.  Des segments sont apparus qui ont continuer à réduire  le périmètre d’un généraliste : réseaux spécialisés pour produits fragiles (Arcole Industries est d’ailleurs actionnaire d’une de ces sociétés), logistique B to C, réseaux de livraison de palettes, etc…

Un autre segment est progressivement en train de s’isoler et de devenir un marché à part entière, qui plus est en croissance : la livraison des centres villes.

La livraison des centres villes évoluera nécessairement dans les prochaines années. En effet, les contraintes environnementales et la prise de conscience des acteurs publics sur le transport de marchandises nécessiter de trouver de nouvelles solutions pour distribuer différemment les centres villes : transfert modaux, espaces logistiques urbains, véhicules moins polluants (GNV, hybrides, électriques, cargocycles, etc…), livraison de nuit avec des normes anti-bruits, … De nombreux sujets qui doivent interpeler la nouvelle direction de Mory et ses actionnaires.

La messagerie du 21ème siècle n’aura pas les mêmes caractéristiques que celle des années 1980. Le sauvetage de Mory-Ducros est alors peut-être une opportunité pour participer à ce changement et trouver des solutions afin de distribuer les villes autrement.

Puisque le métier du transport est de plus en plus un métier de spécialiste et de moins en moins un métier de généraliste,  créons une spécialité : la livraison des centres villes !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.