Articles

La logistique urbaine omniprésente à VivaTech !

Au-delà des Keynotes, des visites de personnalités politiques ou des Gafa, VivaTech est devenu un rendez-vous incontournable pour la logistique urbaineLogicités était présent pour rencontrer les start-ups, découvrir les dernières innovations et comprendre comment la technologie a investi la livraison des marchandises.

Bien sûr, ce secteur n’en est qu’un parmi tous les autres présents sur ce salon des technologies et des start-ups. Mais cette évolution témoigne de l’importance de la technologie dans le logistique urbaine et le dernier kilomètre.

Tout d’abord l’Afrique, fortement représentée sur VivaTech, présentait les modèles de livraison par drones au Rwanda, de livraison du dernier kilomètre à Dakar et d’application de suivi de colis en Afrique (Keyops.tech).

Merci à Bamba Lô, CEO de Paps, société de livraison du dernier kilomètre au Sénégal, de nous avoir présenté l’application mobile réalisée. Le dernier kilomètre, ce n’est pas un sujet exclusivement européen ! L’e-commerce se développe rapidement en Afrique, comme le paiement par mobile.

La livraison collaborative et les plates-formes étaient présentes en force, avec notamment Shippeo, Stuart, Colibou, You2You, Shopopop ou Livingpackets, Accola. Les discussions sur la loi d’orientation des mobilités laissent penser que la livraison effectuée par des particuliers sera progressivement assouplie, afin de permettre à ces modèles de se développer, sur des créneaux souvent spécifique et pas toujours bien couverts par les professionnels.

Le monde de la technologie était bien logiquement présent aux quatre coins de la Porte de Versailles : robots de livraison, véhicules électriques, scooters électriques, remorques assistées pour la cyclologistique… Un foisonnement d’idées et d’innovations, venant de France ou d’ailleurs.

TwinswHeel, présent sur 2 stands, présentait son tout nouveau modèle de robot grande capacitié. Starship présentait en France son petit robot de livraison. Effidence, présentait son robot suiveur, testé par La Poste. K-Ryole exposait sa toute nouvelle version de remorque adaptée à des produits volumineux.

Les prototypes étaient présents dans les allées comme celui de robot de livraison marcheur, Unsupervised.ai, mis en place par des ingénieurs incubés à l’école Polytechnique.

            

La société XYT a présenté, sur le stand de la région Ile-de-France, sont tout nouveau modèle de véhicule électrique de livraison 4 m3 fabriqué à Paris !

Si les allées de VivaTech sont encombrées de robots de livraison et autres remorques de cargocycles, nous sommes accueillis sur les stands avec un sourire technologique !

A quoi ressemblera le dernier kilomètre dans 10 ans ?

Le dernier kilomètre a probablement connu plus de transformations en 3 ans que lors des 3 dernières décennies.

Mais il est fort probable que les années qui viennent verront la poursuite de cette mutation et l’apparition de nouveaux modèles.

Plusieurs facteurs sont à l’origine de ces évolutions :

  • Le volume de colis continuera d’augmenter au rythme de 20% par an. Il faudra donc trouver des solutions pour éviter que le dernier kilomètre ne devienne une catastrophe environnementale. L’e-commerce augmentera, mais aussi les livraisons en magasins, de plus en plus atomisées et des formes hybrides de flux de marchandises découlant de la logique d’omni-canal.
  • Les flux continueront à s’accélérer. Le segment du Jour J (commande le matin et livraison le soir), encore marginal, représentera probablement 20 ou 25% du marché. Les livraisons en flux tendus au départ des points de vente (ship-from-store) se généraliseront faisant du magasin le principal réseau d’espaces logistiques urbains.
  • Le prix du dernier kilomètre continuera à baisser. La valeur du dernier kilomètre est essentiellement commerciale. Le poids de négociation des principaux acteurs, Amazon en tête, deviendra prépondérant.
  • Les contraintes environnementales dans les villes seront plus marquées et imposeront la recherche de solutions innovantes et collaboratives.

Lire la suite

La nouvelle version de la map mondiale du crowdshipping

Le crowdshipping est à l’honneur dans le pavillon 5.2 de la Foire de Paris.

3 sociétés, avec des modèles très différents, représentent dignement cette communauté des centaines de sociétés présentes dans le monde sur les différents segments de la livraison collaborative.

DacOpacK présente son modèle de covoiturage interurbain. Vous allez de Paris à Marseille avec un coffre vide, inscrivez votre trajet. Vous avez un colis ou un meuble à transporter dans votre résidence secondaire du midi, cherchez sur DacOpacK, vous trouverez peut-être votre bonheur. Plus de 4000 trajets disponibles !

J’ai découvert sur le hall de la Foire de Paris la société Box 2 Home, qui, comme DacOpacK, s’intéresse à la fois aux particuliers ou petits artisans, comme aux professionnels. Le segment choisi par Box 2 Home est la livraison locale, pour le moment uniquement en région parisienne, d’encombrants. Mobilier, électroménager, petit déménagement. Un marché qui évolue très vite en apportant des offres nouvelles.

Autre segment en croissance, celui de la conciergerie. La société Quatre Epingles met en place des conciergeries, notamment en partenariat avec la RATP. Les transports, notamment de pressing, sont effectués par des particuliers.  Quatre Epingles propose un service très large : cordonnerie, couture, clés, pressing, achat de dernière minute.

Ces sociétés sont donc intégrées dans la toute nouvelle version de la map Logiticés du Corwdshipping.

map crowdshipping V2

Encore 2 jours pour visiter la Foire de Paris !