Les villes moyennes ressemblent-elles aux cartes postales?

Plusieurs reportages ont récemment fait état de la situation commerciale des centres villes, notamment dans les villes moyennes françaises. La période estivale est souvent l’occasion, pour nombre de vacanciers, de se promener dans certaines villes petites ou moyennes. Celles dont nous apprécions le calme, le patrimoine architectural, les cafés et restaurants, les marchés, les commerces. Pourtant, à l’exception des villes côtières et de quelques quartiers ou villes très touristiques, les villes moyennes s’apparentent de plus en plus à des déserts commerciaux. Nous sommes de plus en plus frappés par l’importance de ce phénomène qui fait des centres villes des espaces délaissés, abandonnés de toute activité.

IMG_20160821_125741  IMG_20160821_125709

Une récente étude Procos montrait que, sur un an, le taux de vacance commerciale dans les cœurs des villes moyennes est passé de 9,3% à 11,1%. Nombre de villes connaissent des taux supérieurs à 15% et l’accélération du phénomène est souvent visible. Lire la suite